Humanitaire : Fillon lance un appel aux dons en faveur des Chrétiens d’Orient

Retiré de la vie politique depuis les résultats de la présidentielle,

François Fillon revient avec un nouveau combat, humanitaire cette fois.

Les martyrs chrétiens n’intéressent pas plus les media que Macron

blog -chretiens d Orient persecutes.jpg
Reconnaissance en marche du génocide des Chrétiens d’Orient

Plus d’un an après l’arrivée de Macron à l’Elysée, l’ancien chef de file des Républicains a décidé de s’engager en faveur des Chrétiens d’Orient. Alors que le successeur de Hollande s’affiche sur toutes les scènes politiques internationales, sans effets concrets, Fillon prend l’initiative d’attirer l’attention sur le sort tragique de populations maltraitées par leurs dirigeants et assassinées par des fanatiques musulmans. 

Ce combat pour l’aide et l’accompagnement des réfugiés, qui n’ont d’autre solution que de fuir, manque de moyens. « La Fondation appuiera et promouvra les initiatives d’aide et d’accompagnement, avec une attention particulière pour les solutions intégrant une dimension d’aide au retour des réfugiés dans leur pays d’origine« , précise-t-il dans sa lettre.

François Fillon mène en fait ce combat depuis 2014 et il s’est rendu à plusieurs reprises dans des camps de réfugiés en Irak.
Mais pour mener à bien ses ambitions, il a besoin d’argent, raison pour laquelle il lance un appel aux dons à la fin de sa lettre. « J’ai besoin de votre soutien (…) Devenez amis de la Fondation pour les Minorités d’Orient en effectuant un don à l’association ‘Agir pour les chrétiens d’Orient’, à l’aide du RIB joint. »


La Fondation, elle, devrait voir le jour au début de l’année 2019. Ce sont ses amis Antoine Gosset-Grainville et Arnaud de Montlaur qui l’épauleront dans toutes les parties juridiques et financières.


Depuis Saint-Louis, la France a un devoir historique et culturel de protection des Chrétiens d’Orient.
L’Assemblée nationale doit reconnaître que les massacres perpétrés par Daech contre les populations chrétiennes, yézidies (Kurdes originaires d’Iran) et d’autres minorités religieuses en Syrie et en Irak s’apparentent à un génocide, tel que défini dans la Convention de 1948 sur le génocide :  tueries de masse et autres actes visant à détruire un groupe humain particulier en fonction de critères ethniques, religieux ou raciaux.

Les martyrs chrétiens n’intéressent pas plus les media que Macron 

blog -chretiens pakistanais vs Taliban.jpg
Chrétiens pakistanais persécutés par les Talibans

Les Chrétiens d’Orient n’aspirent qu’à vivre en paix dans leur pays, alors que bon nombre des demandeurs d’asile musulmans sont des activistes politiques indésirables dans leur propre pays et des dangers pour les démocraties, en plus d’être des charges pour les économies qu’ils ciblent en Union européenne, l »hypocrite Macron ne fait rien pour les premiers et se donne de bonnes raisons de refuser les migrants musulmans. Les Chrétiens n’ont pas plus de chance avec cet ancien élève de l’enseignement catholique qui aura mis un an pour rendre la visite de courtoisie des nouveau présidents au pape François.

Fillon aura-t-il la même écoute que les associations de passeurs de clandestins africains ?

L’ancien premier ministre a adressé un courrier à ses amis et soutiens. Il y explique que ce combat est « une belle cause » qui lui tient « fortement à cœur ». Pour agir, François Fillon désire créer une fondation, qui aura pour but de soutenir les actions et initiatives permettant de rétablir le lien entre les populations, les associations et les ONG non partisanes.

Il souhaite que « ces situations souvent dramatiques ne tombent pas dans l’oubli ». Et de préciser. « Si nous ne nous battons pas pour préserver la diversité culturelle et religieuse au Proche-Orient, nous laisserons prospérer les ferments de la violence, de la division et de la guerre. »

Le génocide arménien perpétré en 1915, notamment en Turquie 

Une barque chargée de plusieurs passagers.En 2015, le Parlement bruxellois a renoncé à l’organisation d’une minute de silence en  hommage aux victimes du génocide qui frappa le peuple arménien il y a cent ans. Le groupe PS au Parlement de Bruxelles dément avoir exercé une quelconque pression, mais évoqua le prétexte du naufrage qui coûta la vie à plusieurs centaines de migrants en Méditerrannée. 

Des wagons en bois, transportant des personnes y compris sur le toit.Ce génocide des populations chrétiennes d’Orient a des points communs avec le génocide arménien perpétré en 1915, notamment en Turquie et reconnu comme tel. Pourquoi alors deux poids, deux mesures ?
En 2015, le Parlement bruxellois en séance plénière a renoncé à l’organisation d’une minute de silence en  hommage aux victimes du génocide qui frappa le peuple arménien il y a cent ans. Le groupe PS au Parlement de Bruxelles dément avoir exercé une quelconque pression… Il évoqua le naufrage qui coûta la vie à plusieurs centaines de migrants en Méditerrannée. 

blog -chretiens d Orient persécutés-manif.JPG

L’Assemblée nationale doit reconnaître que les massacres perpétrés par Daech contre les populations chrétiennes, yézidies et d’autres minorités religieuses en Syrie et en Irak s’apparentent à un génocide, Résultat de recherche d'images pour tel que défini dans la Convention de 1948 sur le génocide : tueries de masse et autres actes visant à détruire un groupe humain particulier en fonction de critères ethniques, religieux ou raciaux. 

En 2015, le PS fit renoncer le Parlement bruxellois à une minute de silence en  hommage aux victimes du génocide qui frappa de mort 1,5 millions d’Arméniens, il y a cent ans. Le groupe PS au Parlement de Bruxelles dément avoir exercé une quelconque pression… Il évoqua le naufrage qui coûta la vie à plusieurs centaines de migrants en Méditerrannée. 

Image associée

Les martyrs coptes de Libye constituent un groupe de 21 Chrétiens égyptiens, appartenant à la communauté copte, qui furent exécutés le  sur une plage de Syrie par des miliciens de l’Etat islamique en Libye. La vidéo du massacre sera diffusée par les chaînes de propagande du groupe terroriste.

Les  « Chrétiens d’Orient » désignent les communautés opprimées qui survivent actuellement au Proche-Orient et au Moyen-Orient. Résultat de recherche d'images pour

Ils représentent des minorités plus ou moins importantes en Irak (encore au nombre de 636.000 environ en 2005), en Syrie, en Israël et au Liban (dont la communauté maronite), Image associéeen Egypte (dont les communautés coptes; à gauche, révolte citoyenne de Chrétiens; à droite, attentat dans une église d’Egypte), en Iran (qui était habité par des Chrétiens « bien avant l’arrivée de l’islam ». En 1993, le  parlement iranien adopta une loi rendant obligatoire la mention de la religion sur les cartes d’identité, ce qui permet au gouvernement de contrôler plus facilement les minorités, avec pour conséquences l’éviction des Chrétiens des services publics, des écoles, de l’armée et d’autres institutions de l’Etat, mais l’oppression islamique des Chiites au pouvoir conduit à un mouvement de conversion massive et à un rythme sans précédent, des musulmans iraniens au christianisme) ou en Turquie, en Inde, au Pakistan et en Indonésie, mais aussi à travers leurs diasporas européenne, américaine ou encore australienne.

Résultat de recherche d'images pour Le pape François a effectué 23 voyages hors d’Italie, dont l’Arménie en 2016 et l’Egypte en 2017, après Israël, la Palestine et la Jordanie, en mai 2014 ou la Turquie, en novembre de la même année.

Négationnisme: une prof anonyme suspendue pour des propos mettant en doute les attentats djihadistes de Paris

Les attentats islamistes feraient partie d’un complot islamophobe !

Les attentats djihadistes de Paris mettent au jour des haines profondément enfouies
En centre de formation professionnelle de Bobigny (Seine-Saint-Denis) a suspendu une enseignante qui remettait en cause la réalité des attentats de Paris , lors d’un débat avec ses élèves de bac pro commerce, a fait savoir la direction vendredi.

Lundi, au cours d’un débat avec les 16 élèves de sa classe, dont l’une l’enregistrait à son insu, l’enseignante évoqua notamment le « soi-disant flic qui a été tué », en parlant d’Ahmed Merabet, le policier abattu par les frères Kouachi au cours de l’attaque contre les dessinateurs de Charlie Hebdo.

Dans cet enregistrement, révélé par Le Monde, elle s’étonne également que les djihadistes aient laissé « quand même des empreintes », alors qu’ils ont « mis des gants et une cagoule ».

Pendant ce débat de plus d’une heure, lorsque des élèves affirment que les attentats ont été « montés », afin de « pervertir la religion musulmane parce que c’est la seule qui a gardé un peu toutes ses valeurs », l’enseignante n’apporte pas la contradiction, soulignant au contraire que l’islam « dérange ».

Du débat au prosélytisme

Elle défend ensuite « le prophète », affirmant que Mahomet, comme « Moïse, comme Jésus Christ, comme Abraham, c’étaient des bels (sic) hommes, bien foutus. Mahomet, c’était pas le mec qui s’empiffrait avec un gros ventre, c’est pas vrai, il avait une super gueule« .

Des élèves se défoulent et l’enseignante rebondit.
Au cours d’un échange confus avec plusieurs élèves, parmi lesquels plusieurs approuvent les attentats, elle fit l’apologie de la violence et du crime: « Vous pouvez vous battre pour deux raisons: tu peux tuer quelqu’un pour défendre ta religion, ça c’est vrai, et tu peux tuer quelqu’un pour ta famille« .

Patrick Toulmet, le président de ce Campus des métiers et de l’entreprise, s’est dit « outré » et « peiné » (!) par ces propos qu’il a qualifié de « stupides » et « irresponsables ».

Parole contre parole

Quand les faits ont été connus – sur signalement au rectorat de la mère de l’élève qui a enregistré la discussion -, Patrick Toulmet a convoqué l’enseignante jeudi, avant d’être lui-même convoqué au commissariat.

L’enseignante a nié, avant d’apprendre qu’elle avait été enregistrée. Elle a lors tenté d’expliquer qu’elle ne faisait que « reprendre des propos lus sur internet », a-t-il précisé. Cette femme « d’une quarantaine d’années », non titulaire (en CDI depuis environ sept ans dans l’établissement), a été mise à pied en attendant un conseil de discipline, a-t-il précisé.

Fin psychologue, P. Toulmet assure que, s’agissant d’une enseignante « sympa » et « sans problème particulier », « les bras (lui) en sont tombés ». Pouvait-il déclarer le contraire sans se mettre en cause?
« Aucun autre incident grave » lié aux attentats n’a été recensé dans cet établissement, qui accueille quelque 1.500 élèves de 16 à 25 ans, s’empresse d’ajouter le chef d’établissement, qui préside par ailleurs l’organisme de tutelle, la Chambre des métiers de Bobigny, ville communiste depuis la Libération (1920, en fait!) et conquise par l’UDI en avril 2014.

L’enseignante a estimé que sa mise à pied est « honteuse », assurant n’avoir « tenu aucun propos déplacé », rapporte Le Monde, qui a souhaité entendre sa version des faits qui l’accablent.
Une enquête judiciaire a été ouverte, confiée à la Sûreté territoriale de la Seine-Saint-Denis, qui devait notamment entendre l’enseignante.

Parmi les lieux de propagation de l’islamisme, les mosquées et les prisons arrivent derrière le milieu de l’Education.

 

Bavure de Hollande qui hiérarchise les victimes du fanatisme

Top 5 de Hollande : les musulmans sont les « premières victimes du fanatisme »

blog -Institut du monde arabe Paris affiche soutien a Charlie-15jan2015Chassez le naturel, il revient au galop.

Hollande fait voler en éclats la belle « unité nationale » manifestée lors du show médiatique du 11 janvier dernier à Paris. Les dévots de la presse s’étaient empressés de glorifier Hollande et Valls, se félicitant qu’ils n’aient pas commis d’impair. C’est fait! Après avoir oscillé pendant une semaine entre Musulmans, puis Juifs et encore Musulmans, distribuant belles paroles et caresses à tous dans le sens du poil, M. P’tite Blague n’a pas manqué de se prendre les pieds dans la tapis.

Quelque 50 procédures pour apologie du terrorisme ont été ouvertes depuis une semaine. Sans oublier la multiplication d’actes malveillants dirigés contre les mosquées. Une situation qui a poussé François Hollande à adresser un message à la communauté musulmane, lors de son discours prononcé ce jeudi à l’Institut du monde arabe, à l’occasion de l’inauguration du forum sur « les renouveaux du monde arabe« .

Le président socialiste vibre mieux aux souffrances des Musulmans

A la tribune, le chef de l’Etat a d’abord établi un hit parade, estimant que les musulmans sont les « premières victimes du fanatisme, du fondamentalisme et de l’intolérance ». L’islamisme radical (pléonasme), qui frappe d’abord les musulmans, « s’est nourri de toutes les contradictions, de toutes les influences, de toutes les misères, de toutes les inégalités, de tous les conflits non réglés depuis trop longtemps », a estimé le chef de l’Etat, repris par une nouvelle crise d’anaphores.

« Les Français de confession musulmane ont les mêmes droits, les mêmes devoirs ». Sensible aux inquiétudes actuelles de la communauté musulmane, qui produit pourtant des djihadistes auteurs de carnages sur le territoire national, le culbuto a la tête qui tourne. A la place de ses auditeurs, Il a eu à coeur de répéter sa conviction que « l’islam est compatible avec la démocratie, que nous devons refuser les amalgames et les confusions. Et d’abord en France. Les Français de confession musulmane ont les mêmes droits, les mêmes devoirs, que tous les citoyens. Ils doivent être protégés. La laïcité y concourt car elle respecte toutes les religions« .

VOIR et ENTENDRE un Hollande, l’air inspiré:

Lire la suite