Réforme SNCF : action révolutionnaire de cheminots grévistes en Normandie

« Journée sans cheminots » ce lundi, mais avec actes de malveillance: des activistes s’en prennent à leur outil de travail

blog -catenaire sectionnee entre Rouen et Pt de l Arche-mai2018-greyDans la nuit de dimanche à lundi, une caténaire a été sectionnée sur la voie 2 entre Pont de l’Arche et Gaillon, dans l’Eure, rapporte France Bleu Normandie. Plus précisément un câble de soutien d’une caténaire a été sectionné « très proprement » dans la nuit à Gaillon (Eure), à 20mn de Rouen (PS) par la route, a indiqué un porte-parole de la SNCF, qui évoque un « geste de malveillance extrêmement technique« , à plusieurs mètres de hauteur, ce qui signe une opération commando de personnels cheminots. « On pense tout de suite à un sabotage », a ajouté la SNCF, soulignant toutefois qu’il reviendra à l’enquête de la gendarmerie de le déterminer.

Jean Philippe Brunet, directeur de la maintenance des infrastructures chez SNCF réseau en Normandie, explique sur France Bleu Normandie  « un  contrepoids a été coupé. Il est utile à la régulation mécanique de la caténaire et du coup, la caténaire n’était plus tendue.  C’est un acte de vandalisme. » La vétusté des installation ne peut être mise en cause.

Le trafic ferroviaire a été interrompu entre Paris Saint-Lazare et la Normandie à cause d’un acte de malveillance perpétré dans la nuit. En conséquence, la SNCF annonce de fortes perturbations ce lundi matin sur cette ligne, alors que le trafic était déjà très compliqué en raison de la mobilisation des cheminots. Quinze trains sont supprimés ou bloqués en gare en attendant que les agents de la SNCF aient terminé les travaux de réparation. A 8h ce lundi matin, aucun train ne pouvait circuler dans le sens Rouen-Paris mais la direction prévoyait un retour à la normale à 9h. L’entreprise ferroviaire espère une reprise du trafic vers 9 heures.

Un passage à niveau a également été fracturé, mettant en péril la sécurité des automobilistes, voitures et cars de ramassage scolaire. 

« Un passage à niveau a été fracturé à Harfleur et des installations débranchées, les signaux se sont mis au rouge; il y a eu la même chose du côté de Bréauté, » révèle Jean-Philippe Brunet. Le directeur de la maintenance souligne que ce sont des actes ciblés. « L’enquête nous dira à qui nous avons eu affaire ». La CFDT-Cheminots condamne une action « illégale ». Selon la compagnie, il s’agit d’un acte de malveillance et une plainte devrait être déposée ce lundi, au 18e jour de grève contre la réforme de la SNCF et temps fort de la lutte menée par la CGT cheminots et les révolutionnaires trotskistes de SUD rail (‘Solidaires’, proches des anti-capitalistes et anti-républicains du NPA d’Olivier Besancenot) : ce lundi est « journée sans cheminots«  (lien PaSiDupes). Cette journée baptisée sans cheminots a lieu alors que les syndicats lancent une consultation auprès des 147 mille salariés de la SNCF.

La direction de la SNCF annonce son intention de porter plainte, alors que la direction de la SNCF évoquait dimanche des menaces d’exaction

Valls reste en panne de courant dans le Doubs

Vers un plan anti-terrorisme… du syndicalisme radical ?

La CGT mines énergie revendique la panne de courant qui a plongé dans le noir le meeting de Valls en soutien au candidat socialiste aux législatives anticipées.

Valls plongé dans le noir par la CGTen campagne électorale pour tenter de conserver sa majorité à l'Assemblée nationale
Valls plongé dans le noir par la CGT
en campagne électorale pour tenter de conserver sa majorité à l’Assemblée nationale

Le trou noir que Vigipirate n’a pas anticipé…
Venu à Audincourt mettre en lumière le candidat socialiste à la succession de Pierre Moscovici dans la quatrième circonscription du Doubs, le premier ministre a été plongé dans le noir complet. La faute à une coupure de courant survenue mardi soir au cours de sa prise de parole près de Montbéliard, devant un millier de témoins, qu’ils soient militants PS ou simples citoyens curieux.

La CGT revendique cet acte de malveillance

Cette coupure d’électricité vers 19 heures ne doit rien au hasard en effet, de l’aveu de la Fédération Nationale CGT des Mines et de l’énergie, qui a affirmé « soutenir la coupure d’électricité réalisée par les électriciens et les gaziers ».

Valls dans tous ses états,
suite à la panne de courant provoquée -pendant son allocution- par la CGT
(législative partielle du Doubs, 27/01/2015)

Contre la loi de transition énergétique

Dans le communiqué de « revendication » de la coupure de courant, les représentants de la fédération expliquent que « cette action vise à rappeler que cette loi de transition énergétique est une bonne idée, mais avec de très mauvaises solutions ». En cause, selon le syndicat, « la FNME CGT considère que l’on est face à une loi de ‘transaction énergétique’ plus que de transition, qui vise plus à remercier les écologistes pour leur apport de voix aux dernières élections présidentielles qu’à assurer l’avenir de la planète et à défendre l’intérêt collectif. »

Le Premier ministre a dû prendre son mal en patience
Frédéric Barbier, le candidat PS en grande difficulté face à l’UMP et au FN dans cette circonscription sinistrée lui a fait la conversation pendant une heure, le temps que la CGT rétablisse le courant. Valls est remonté sur l’estrade sur la musique The Final Countdown.

Un inconvénient des déplacements annoncés n’arrive jamais seul…

Des notaires en colère se font entendre au meeting de Valls
lors de la législative partielle du Doubs
Audincourt, le 27/01/2015

Un groupe de notaires est venu venu se faire entendre, protestant contre les initiatives les concernant dans la loi Macron de libéralisation de l’économie. Des « illettrés » échappés de chez Gad?
Rouge de colère et le gel capillaire fondu, le chef du gouvernement attendu au tournant a admis que « gouverner, ce n’est jamais de tout repos ».
>Quelques perturbateurs » non identifiés » – de probables « déséquilibrés » !- ont été fermement invités à quitter la salle lors du discours de Manuel Valls.

14 élections depuis 2012 : le PS toujours battu

Frédéric Barbier « est le seul qui puisse permettre à la gauche de l’emporter au second tour, a estimé le premier ministre aux abois d’un gouvernement sur le point de perdre sa majorité à l’Assemblée nationale, après l’avoir reperdue au Sénat.

Tandis que son allié écologiste (EELV) se tourne vers l’extrême gauche du PCF et de Mélenchon, Valls a aussi appelé « au rassemblement de tous les électeurs de gauche » autour du candidat PS, pour faire barrage au candidat de l’UMP et à celui du FN.
Frédéric Barbier a reconnu lui-même s’attendre à des résultats « extrêmement serrés »: la trouée de Belfort, en plus étroit ! Cette élection législative partielle, avec un éventuel deuxième tour le 8 février, est la quatorzième élection législative de ce type depuis 2012, qui ont jusqu’ici toutes été perdues par les socialistes. Manuel Valls tente de mettre un terme à cette série de revers électoraux, fort du rebond de popularité de circonstance de l’exécutif dans des sondages à chaud, après l’émotion des attentats islamistes de début janvier et les événements compassionnels qui ont suivi.
Savoir si les travailleurs de sidérurgie sinistrée ont déjà pu oublier les dégâts occasionnés par Montebourg, le redresseur impuissant de la courbe de l’emploi et l’incurie du député PS sortant, Pierre Moscovici, ex-ministre de l’Economie de Ayrault et Hollande.

Deux « incidents » suspects en deux jours dans le tunnel sous la Manche

Encore des retards à prévoir ce lundi

Deux incidents ont fortement perturbé le trafic pendant le week-end.
Le week-end a été marqué par de fortes perturbations liées à des incidents dans le tunnel sous la Manche, mais l’ensemble des trains Eurostar prévus circulera lundi, a annoncé dimanche la compagnie ferroviaire. « Eurostar prévoit de reprendre un service complet dès (lundi) et demande à ses voyageurs de se présenter en gare normalement. Le tunnel, géré par Eurotunnel, n’étant pas entièrement opérationnel, des retards pouvant aller jusqu’à 30 minutes sont encore à prévoir », a expliqué la société dans un communiqué. Un peu plus tôt dimanche, Eurostar avait évoqué « un service normal » lundi.

Deux incidents en deux jours.
Samedi, le tunnel avait été fermé pendant plus de douze heures après un début d’incendie à bord d’une navette-camions allant de l’Angleterre vers la France, obligeant « des milliers » de passagers à annuler ou reporter leur voyage, selon le directeur général d’Eurostar.
Ce « début » d’incendie était qualifié de « dégagement de fumée »… Au singulier ! Intox, mais langagière…

Après une réouverture partielle dimanche matin, le trafic avait de nouveau été interrompu pendant deux heures, selon Eurostar, suite à un problème sur une caténaire. Les retards cumulés ont alors contraint Eurostar à annuler onze trains dimanche après-midi.

De son côté, sur son site internet, Eurotunnel évoquait encore dimanche soir « un réaménagement des horaires de départ en raison d’un incident dans le tunnel qui est en cours de résolution ».

L’attente des passagers était estimée à environ trois heures dans le sens Calais-Folkestone comme dans le sens Folkestone-Calais, selon le message publié sur le site internet de l’exploitant du tunnel sous la Manche. Eurostar proposait aux passagers qui ont réservé sur l’un des trains annulés de se faire rembourser ou d’échanger leurs billets et recommandait de ne pas se présenter en gare sans réservation dimanche après-midi. Les numéros des trains annulés étaient indiqués sur le site internet d’Eurostar et les clients affectés pouvaient échanger leur billet ou se le faire rembourser. Mais les usagers pris par surprise ne dissimulaient pas leur irritation: pourquoi donner son numéro de portable, si ça doit ne servir à rien? rageaient-ils.

L’émotion était grande chez ceux qui ont gardé la vague de sabotages SNCF de 2008 en mémoire
Alors que les Français étaient sous le choc des tueries commises par des djihadistes de France à Paris et l’assassinat de 17 personnes en trois jours, certains ne pouvaient zapper les arrachages de caténaires et incendies en séries perpétrés notamment en 2008 et déjà considérés comme des actes de malveillance attribués à la gauche anarcho-révolutionnaire.
Lien PaSiDupes : « Arrachage de caténaire : la série rouge et noire continue ! «