Le succès lui est monté à la tête : Omar Sy, interpellé à Paris-Gare de Lyon

Omar Sy, interpellé en famille à Paris pour outrage à agent de la SNCF

image

Le quadragénaire, qui prenait un train avec son épouse et l’un de leurs fils, aurait révélé sa nature profonde: Résultat de recherche d'images pour "ptite bite"l’un des contrôleurs lui a signifié qu’il «ne pourrait pas embarquer dans ces conditions», c’est-à-dire avec sept bagages. Le grand black raciste l’aurait alors traité de «petite b***», selon Closer.

L’outrage sous la ceinture a été révélée par le magazine Closer qui affirme que la star d’ « Intouchables » aurait été arrêtée par des policiers de la surveillance ferroviaire.

Omar Sy a tenté de monter à bord avec sept valises au lieu de trois autorisées.
<br>«Il y a d’autres voyageurs», lui aurait expliqué un agent en essayant de s’adresser à son cerveau. La tête un peu gonflée, le comédien aurait refusé de se comporter, comme Macron, en « mâle blanc« .

image

L’acteur retombé dans l’oubli était la « personnalité » préférée des Français, mais c’était en 2016. Il cachait bien son jeu, car la «petite bite» de l’employé de la SNCF est une injure désobligeante a priori, marquée du sceau des stéréotypes racistes.

L’anticolonialisme de l’acteur attardé justifiait-il de bousculer un petit travailleur blanc pour s’installer dans le wagon. Le contrôleur a ensuite appelé des renforts, qui ont arrêté Omar Sy.

La réaction violente de l’acteur n’a pas tardé à faire réagir les internautes, plutôt divisés sur le sujet.

<center><blockquote class= »twitter-tweet » data-lang= »fr »><p lang= »fr » dir= »ltr »>En même temps si le mec avait vraiment une petite bite… je vois pas le mal ! C’est comme dire &quot;hey t’as des sourcils broussailleux on dirait la savane&quot; bon bein si on trouve une girafe dans ses sourcils ou est le probleme ?</p>&mdash; Roulette Rider (@PanamaBrouillon) <a href= »https://twitter.com/PanamaBrouillon/status/1014628508927225856?ref_src=twsrc%5Etfw »>4 juillet 2018</a></blockquote>
https://platform.twitter.com/widgets.js</center>

<center><blockquote class= »twitter-tweet » data-lang= »fr »><p lang= »fr » dir= »ltr »>Après <a href= »https://twitter.com/EarvinNgapeth?ref_src=twsrc%5Etfw »>@EarvinNgapeth</a&gt; c’est <a href= »https://twitter.com/OmarSy?ref_src=twsrc%5Etfw »>@OmarSy</a&gt; qui fait les frais de l’arrogance d’un contrôleur <a href= »https://twitter.com/SNCF?ref_src=twsrc%5Etfw »>@SNCF</a&gt; ..<br>Il y en a tellement qui font leur taf comme il faut et quelques uns qui sont d’une crétinerie . Eh oui <a href= »https://twitter.com/HeleneSy?ref_src=twsrc%5Etfw »>@HeleneSy</a&gt; votre mari suscite la jalousie 😊</p>&mdash; Sam Deghout (@SamDeghout) <a href= »https://twitter.com/SamDeghout/status/1014551997729705985?ref_src=twsrc%5Etfw »>4 juillet 2018</a></blockquote>
https://platform.twitter.com/widgets.js<.center>

Omar Sy est un récidiviste avec la société nationale ferroviaire.

36581017_658380354508633_6440223243247812608_nEn 2011, il a été interpellé brièvement pour une altercation du même type à la Gare de Lyon. A la descente de son train en provenance de Marseille, il a eu des démêlées avec la sécurité de la SNCF qui était à la recherche d’un voyageur sans billet. L’acteur se serait énervé et aurait refusé de coopérer. Plus tard, il avait saisi la justice pour «faits de violence et abus d’autorité».

Sur l’affiche officielle de son nouveau film, ‘Le Flic de Belleville’, Omar Sy apparaît un gros calibre au poing, débarquant à Miami : fantasme d’adolescent ? La réalité est moins avantageuse et le petit bras devrait maintenant penser à tenter de passer son permis de conduire… et pas seulement de le préparer, comme son bac pro chauffagiste…

Comme les protagonistes, l’affaire s’est dégonflée…

L’avocat de l’artiste a passé un compromis et la SNCF nie l’injure raciste :

<center><blockquote class= »twitter-tweet » data-lang= »fr »><p lang= »fr » dir= »ltr »>1/2 La <a href= »https://twitter.com/hashtag/SNCF?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw »>#SNCF</a&gt; regrette vivement que les échanges un peu vifs survenus cet après-midi en Gare de Paris Lyon entre M. <a href= »https://twitter.com/OmarSy?ref_src=twsrc%5Etfw »>@OmarSy</a&gt; et un de ses agents fassent l’objet d’un traitement médiatique fondé sur l’exagération des faits et sur des propos que M. Omar Sy n’a jamais tenus. 1/2 <a href= »https://t.co/g1NSVAP2OJ »>https://t.co/g1NSVAP2OJ</a></p>&mdash; Groupe SNCF (@GroupeSNCF) <a href= »https://twitter.com/GroupeSNCF/status/1014595626397503489?ref_src=twsrc%5Etfw »>4 juillet 2018</a></blockquote>
https://platform.twitter.com/widgets.js</center>

L’incident est clos: les cheminots ont démontré par la grève que, s’ils en ont une petite, ils sont « sévèrement burnés »…

blog -gens qui ne sont rien selon Macron.jpg

L’Assemblée est restée un poulailler : Macron et Ferrand n’y ont rien changé

2013 : « Arrêtez, je ne suis pas une poule ! »

En pleine intervention devant ses collègues à l’Assemblée nationale, le mardi 8 octobre, vers 22h30, la députée écologiste de la Vienne Véronique Massonneau avait été interrompue par de petits gloussements, audibles à deux reprises, venus des bancs de l’opposition. Malgré ses protestations et celles du président de l’Assemblée, Claude Bartolone, les faits se sont répétés une troisième fois, entraînant une suspension de séance.

« Il y a des comportements incroyables, avait réagi le coq socialiste Claude Bartolone du haut de son … perchoir. Cécile Duflot et Najat Vallaud- Belkacem s’étaient aussitôt dressées sur leurs ergots. Depuis, elles ont disparu du paysage politique.

C’est maintenant un député apparenté PS qui appelle Brune Poirson « ma poule »

Le député apparenté PS Christian Hutin a lancé « Ce n’est pas vrai, ma poule! » à la secrétaire d’Etat Brune Poirson.

Le député apparenté PS a-t-il voulu rappeler Brune Poirson à la modestie, mardi, lors des questions au gouvernement. « Je l’ai engueulé. Il a été surpris », rapporte un ministre témoin de la scène. « Je dis “ma poule” à tout le monde, fille comme garçon. Ça n’a rien de péjoratif ou de sexiste », explique Christian Hutin. Stupéfait, l’élu du Nord est tout de même allé demander à la secrétaire d’Etat du ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot.


Cécile Duflot avait été sifflée en 2012 à l’Assemblée
pour avoir virevolté dans une robe à fleurs

En 2012, la ministre du Logement Cécile Duflot avait provoqué des sifflets dans l’hémicycle : elle avait abandonné les vêtements en forme de sacs pour tenter d’effacer ses rondeurs pour une robe écologique à fleurs.

En février, la secrétaire d’Etat Brune Poirson avait déjà exhorté certains à « un peu moins de machisme », déclenchant une standing ovation de la majorité. Plus de femmes, un changement générationnel et une prévention accrue : depuis juin, tout semble pourtant fait pour que le sexisme recule à l’Assemblée, sur fond d’un vaste mouvement de libération de la parole lié à l’affaire Weinstein.

 

Dommage collatéral de la libération de la parole des femmes, une parole contrainte des hommes…

La socialiste Delphine Batho, élue depuis 2007, estimait d’ailleurs, en février dernier, que « le climat a changé dans les ascenseurs : il y a des vannes grossières qu’on n’entend plus« ...