Le gouvernement est incapable de répondre à la menace terroriste, soulignait Christian Estrosi

Christian Estrosi avait tiré le signal d’alarme en septembre 2014

Le gouvernement est incapable de répondre à la menace terroriste
La France doit se considérer en guerre contre le terrorisme, contre le djihadisme et contre l’Etat islamique dans le monde et sur son territoire. Nous envoyons des avions en Irak et nous sommes incapables de contrôler nos propres frontières !

Le djihadisme est en France !
Quand le Président de la République va-t-il comprendre que la guerre étant partout, nous devons mener la guerre sur tous les territoires ? Dans ma propre ville, j’ai signalé de nombreuses fois des phénomènes se passant dans des caves ou des garages où se trouvaient des imams salafistes qui venaient prôner la haine de l’autre et les services de l’Etat restaient sans réagir !

Réglons ce problème chez nous !

Le pouvoir a-t-il conservé suffisamment de militaires sur le territoire national pour la protection des citoyens?

Je propose la déchéance des prestations sociales de toute nature qui pourraient être utilisées pour le financement de futurs déplacements ou actions terroristes pour une durée minimum de cinq ans à partir du moment où les ressortissants français, y compris les mineurs, projettent des déplacements à l’étranger ayant pour objet la participation à des activités terroristes.

Je propose l’établissement d’une liste noire de l’ensemble des ressortissants français, y compris des mineurs, qui projettent des déplacements à l’étranger ayant pour objet la participation à des activités terroristes, des crimes de guerre ou des crimes contre l’humanité, ou sur un théâtre d’opérations de groupements terroristes, auprès de tous les fournisseurs d’accès à Internet présents sur le territoire national afin que ces derniers suspendent leur connexion pour une durée minimum de 5 ans.

Faisons en sorte que les binationaux qui partent là-bas et qui reviennent et que nous interpellons à leur retour se voient supprimer immédiatement leur nationalité française.
VOIR et ENTENDRE (lien) l’entretien sur Radio Classique, avec Guillaume Durand:

 

Bavure de Hollande qui hiérarchise les victimes du fanatisme

Top 5 de Hollande : les musulmans sont les « premières victimes du fanatisme »

blog -Institut du monde arabe Paris affiche soutien a Charlie-15jan2015Chassez le naturel, il revient au galop.

Hollande fait voler en éclats la belle « unité nationale » manifestée lors du show médiatique du 11 janvier dernier à Paris. Les dévots de la presse s’étaient empressés de glorifier Hollande et Valls, se félicitant qu’ils n’aient pas commis d’impair. C’est fait! Après avoir oscillé pendant une semaine entre Musulmans, puis Juifs et encore Musulmans, distribuant belles paroles et caresses à tous dans le sens du poil, M. P’tite Blague n’a pas manqué de se prendre les pieds dans la tapis.

Quelque 50 procédures pour apologie du terrorisme ont été ouvertes depuis une semaine. Sans oublier la multiplication d’actes malveillants dirigés contre les mosquées. Une situation qui a poussé François Hollande à adresser un message à la communauté musulmane, lors de son discours prononcé ce jeudi à l’Institut du monde arabe, à l’occasion de l’inauguration du forum sur « les renouveaux du monde arabe« .

Le président socialiste vibre mieux aux souffrances des Musulmans

A la tribune, le chef de l’Etat a d’abord établi un hit parade, estimant que les musulmans sont les « premières victimes du fanatisme, du fondamentalisme et de l’intolérance ». L’islamisme radical (pléonasme), qui frappe d’abord les musulmans, « s’est nourri de toutes les contradictions, de toutes les influences, de toutes les misères, de toutes les inégalités, de tous les conflits non réglés depuis trop longtemps », a estimé le chef de l’Etat, repris par une nouvelle crise d’anaphores.

« Les Français de confession musulmane ont les mêmes droits, les mêmes devoirs ». Sensible aux inquiétudes actuelles de la communauté musulmane, qui produit pourtant des djihadistes auteurs de carnages sur le territoire national, le culbuto a la tête qui tourne. A la place de ses auditeurs, Il a eu à coeur de répéter sa conviction que « l’islam est compatible avec la démocratie, que nous devons refuser les amalgames et les confusions. Et d’abord en France. Les Français de confession musulmane ont les mêmes droits, les mêmes devoirs, que tous les citoyens. Ils doivent être protégés. La laïcité y concourt car elle respecte toutes les religions« .

VOIR et ENTENDRE un Hollande, l’air inspiré:

Lire la suite