Consultation des cheminots : la ministre Pénicaud envenime la situation

La consultation des cheminots sur la réforme ferroviaire n’empêchera pas la poursuite des discussions, a prévenu Pénicaud.

blog -Penicaud-tete de pioche.jpgMuriel Pénicaud a répliqué jeudi à l’annonce de l’intersyndicale SNCF, mercredi : elle  estime qu’il revient au Parlement et au gouvernement de décider. « Cette réforme ne concerne pas simplement la SNCF, en interne, mais tous les Français » et, dans ce cas, « les décisions se prennent au Parlement avec le gouvernement », a lancé la ministre du Travail sur RTL.

Si « les organisations syndicales ont le droit de prendre les initiatives qu’elles veulent », « le dialogue social n’est pas le lieu où tout se décide » et l' »Assemblée nationale s’est déjà prononcée en faveur de cette réforme », a-t-elle opposé.

Affichant son unité contre le projet gouvernemental, l’intersyndicale de la SNCF a annoncé mercredi une consultation du 14 au 21 mai pour demander aux cheminots s’ils sont « pour ou contre » la réforme ferroviaire.

Les syndicats de la compagnie ferroviaire ont débuté début avril un mouvement de grève contre la réforme ferroviaire. 

xvm924ee976-5435-11e8-8900-ffb45010558fPour M. Pénicaud, si le non l’emporte massivement, « cela voudra dire qu’il y a encore beaucoup de travail d’explication à faire et qu’une grande partie des salariés de la SNCF ne comprennent pas encore que (cette réforme) va sauver la SNCF« . Des « fainéants » doublés d' »illettrés », selon la « cynique » ?

Le prochain épisode de deux jours de grève « scandée » sur sept doit reprendre samedi soir. Une journée « sans cheminots » est prévue lundi.