MEDEF : Geoffroy Roux de Bézieux succède à Pierre Gattaz

Geoffroy Roux de Bézieux a été élu, ce mardi 3 juillet, président du Medef, avec 55,8% des voix

blog -Roux-de-Bezieux G-successeur-de-pierre-gattaz-a-la-tete-du-medef.jpgSuite à l’assemblée générale de la principale organisation patronale, il succède ainsi à Pierre Gattaz, comme l’a annoncé Olivier Homolle, président du comité statutaire du Medef. 

« Je saurai me montrer le plus digne possible », a déclaré le nouveau « patron des patrons » juste après la proclamation des résultats. Geoffroy Roux de Bézieux, 56 ans, patron du fonds d’investissement Notus Technologies, a obtenu 284 voix contre 224 pour Alexandre Saubot, dirigeant du groupe industriel Haulotte et ancien négociateur social du Medef. Un électeur a voté blanc. 

Le nouveau président du MEDEF avait déjà été candidat en 2013 pour en prendre la tête. « Il a présidé le réseau d’entrepreneurs Croissance plus et a aussi été chargé de la fiscalité et de l’économie numérique au Medef », explique Le Parisien.

Objectif, incarner un patronat « moderne »

Pendant toute la campagne, il a affiché l’ambition d’incarner un patronat « moderne ». Son objectif est d’améliorer l’image de l’organisation patronale qui s’est très dégradée dans l’opinion publique. Soulignant dans un discours, avant la tenue du scrutin, que les cinq prochaines années étaient « pleines d’incertitudes » aussi bien « de nature politique » que « géostratégique », il s’est engagé à « transformer » le Medef « pour aider à transformer le pays »

Il a par ailleurs dit vouloir « continuer le combat pour la compétitivité » des entreprises « à la fois sur le coût du travail et les impôts de production », « augmenter » les efforts sur le développement des salariés et « transformer le paritarisme » pour « obtenir une véritable autonomie de décision ou de gestion ». Soulignant que de « nombreux observateurs » se réjouissaient « d’une prétendue fin des corps intermédiaires », il a lancé : « l’Etat n’a pas le monopole de l’intérêt général. Les Français savent que demain ce sont nous, les entrepreneurs, qui allons changer le monde« . 

Je ne veux pas être le patron des patrons mais leur porte-parole

Geoffroy Roux de Bézieux

Invité sur l’antenne de RTL, il défendait sa vision du MEDEF: l’organisation que « je veux incarner va réfléchir, faire de la prospective. C’est quoi le travail de demain ? (…) Je ne veux pas être le patron des patrons, mais leur porte-parole ».

Sa première décision en tant que président ? « Faire un changement de gouvernance interne », affirmait-il. Les structures du mouvement des entreprises de France « datent « d’il y a 20 ans », d’après lui. Il s’est aussi engagé à ce que la parité y soit respectée.

Publicités

Laissez un commentaire (il sera "modéré)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.