Le géant de l’agrochimie Bayer a racheté Monsanto pour l’éradiquer

Apres l’avoir achetée, Bayer compte supprimer la marque très controversée Monsanto.

Une annonce faite ce lundi 4 juin dans la matinée par le groupe allemand de pharmacie et d’agrochimie.

Bayer ne donne aucune explication sur la suppression du nom Monsanto, le géant américain des OGM et des pesticides. Le groupe indiqué seulement qu’une fois l’opération de l’achat bouclée le 7 juin, Bayer demeurera le seul nom de l’entreprise. En revanche, les marques des produits vendus par Monsanto ne vont pas disparaître.

Cette suppression de la marque est peut être lié aux attaques incessantes contre Monsanto, bête noire des écologistes mais plébiscité par les agriculteurs : les produits de l’entreprise du Missouri sont utilisés partout dans le monde et son nom est souvent associé à l’utilisation de produits agricoles jugés néfastes à l’environnement et à la santé des agriculteurs et des consommateurs, comme le Roundup, lorsqu’ils sont employés sans précautions. 

Cet herbicide vient d’ailleurs d’être interdit de vente en Belgique, par précaution, en dépit de l’absence d’alternative satisfaisante. Et un débat est en cours en France sur une interdiction du glyphosate, le principe actif du Roundup. Interdire – sans substitut efficace – pourrait avoir des effets préjudiciables sur les rendements et l’approvisionnement alimentaire des populations, bien que prévisibles.

La fusion des deux géants est maintenant très critiquée

Les défenseurs de l’environnement dénoncent désormais la position dominante qu’aura Bayer sur ce secteur d’activité.

Les autorités de la concurrence aux Etats-Unis et en Europe ont donné leur feu vert, en imposant à Bayer de céder quelques activités. L’achat du groupe américain est jugé la plus grosse acquisition de l’histoire allemande à l’étranger.