On ne jette pas ses lingettes dans les toilettes

Pas plus que dans la nature : alors, faut-il les interdire ?

Les lingettes ne sont pas aussi biodégradables que dans la pub

C’est un produit tellement utile et pratique au quotidien qu’il peut paraître indispensable : multi-usages, il permet de nettoyer les surfaces, se démaquiller ou encore faire la toilette des bébés.

Pourtant, c’est une catastrophe pour l’environnement. Le groupe allemand KSB, qui assure notamment le pompage des eaux usées au Mont-Saint-Michel ou à la Philharmonie de Paris, tire la sonnette d’alarme. «Ce sont des lingettes qui sont vendues comme jetables dans les sanitaires, explique une responsable de l’entreprise. Elles sont présentées par les fabricants comme biodégradables au contact de l’eau, mais ce n’est pas du tout le cas Ainsi, les lingettes jetées dans la cuvette des toilettes se retrouvent dans les stations d’épuration de l’eau et créent un «encombrement».
«Ces stations sont conçues pour recevoir des matières organiques et pas des matières textiles», abonde Catherine Rolin de l’association France nature environnement.
Conséquence : un surplus de travail pour les employés de manutention et de maintenance dans ces stations, qui se répercute sur la facture d’eau des consommateurs.

Les lingettes sont chargées en produits chimiques

Plus grave encore est l’impact sur l’environnement. «Ces lingettes contiennent des produits chimiques qui se répandent dans les eaux propres ou usées», ajoute Catherine Rolin. Et même lorsque ces lingettes ne sont pas jetées dans les sanitaires mais à la poubelle (la majorité des cas), «comme il n’y a pas de filière de tri pour ces produits, ça va dans les ordures ménagères. Soit ils sont incinérés, soit ils vont au stockage donc à la décharge, soit on les utilise pour le compost, et donc les produits chimiques vont se répandre dans les champs et dans les sols». D’après l’organisation internationale WWF, les lingettes domestiques génèrent dans le monde 23 kilos de déchets par an et par personne, contre 1,2 kilo pour les nettoyants traditionnels, soit vingt fois plus. Elles seraient par ailleurs seize fois plus chères.

Microfibres et vinaigre blanc

Pour «mieux pouvoir contrôler l’impact de ces lingettes», France nature environnement a appelé en 2014 le gouvernement à intégrer les «textiles sanitaires», dont elles font partie, aux filières à responsabilité élargie du producteur (REP). Il s’agit d’un dispositif qui existe dans la loi française depuis 1975 et renvoie au producteur la responsabilité, y compris financière, de la gestion des déchets finaux.

Les piles ou encore les pneumatiques en font partie.

A ce jour, l’association n’est pas parvenue à étendre les filières REP aux lingettes. A l’échelle européenne, la Commission envisage toutefois de s’y atteler dans un projet de directive présenté lundi.

En attendant, des alternatives plus écologiques existent et sont connues depuis longtemps, notamment pour l’entretien ménager. «Ces lingettes jetables ne sont pas si vieilles que ça, avant on s’en passait, souligne Catherine Rolin. Dans les années après-guerre, le culte du marketing et de la consommation a changé nos habitudes, dans le mauvais sens. Il y a plein de choses que nos grands-mères utilisaient et que nos mères ont délaissées pour choisir des produits plus « modernes ».»
Ainsi, un chiffon en microfibres de bonne qualité couplé avec de l’eau, du vinaigre ou du bicarbonate de soude peut se révéler très efficace pour nettoyer les surfaces de sa cuisine.

Sensibiliser les usagers ne suffit pas. Encore faut-il contraindre les producteurs à retirer les produits qui ne respectent pas l’environnement.

VOIR et ENTENDRE la VIDEO d’Emmanuel Macron dans ses oeuvres : LIEN

Laissez un commentaire (il sera "modéré)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :