Zone urbaine de Bordeaux : un collège évacué après des menaces d’attentat

La direction de cet établissement catholique a décidé d’appliquer le protocole mis en place par le ministère de l’Intérieur.

Ce jeudi 24 mai, le collège Saint-Genès, 630 collégiens, de Talence, 42.000 habitants, en Gironde, a reçu un inquiétant appel anonyme annonçant un probable attentat, rapporte France Bleu Gironde.

Créé en 1758, l' »Ensemble scolaire » Saint-Genès comporte une école, un collège et un lycée. Cet ensemble d’écoles gratuites est géré par les Frères des écoles chrétiennes (FEC) ou Lasalliens (Saint Jean-Baptiste de La Salle), une congrégation laïque masculine de droit pontifical vouée à l’enseignement et à la formation des jeunes, en particulier des plus défavorisés. En France, les 700 FEC poursuivent leur mission avec de nombreux laïcs. Le groupe est en pleine extension depuis le début des travaux l’été dernier (photo ci-dessous). 

<center><blockquote class= »twitter-tweet » data-cards= »hidden » data-lang= »fr »><p lang= »fr » dir= »ltr »>630 personnes évacuées ce matin au collège Saint-Genès de Talence après une alerte attentat <a href= »https://twitter.com/hashtag/Bordeaux?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw »>#Bordeaux</a&gt; <br>➡ <a href= »https://t.co/yGHeFuXmZv »>https://t.co/yGHeFuXmZv</a&gt; <a href= »https://t.co/I1BJzr41Az »>pic.twitter.com/I1BJzr41Az</a></p>&m

dash; France Bleu Gironde (@Bleu_Gironde) <a href= »https://twitter.com/Bleu_Gironde/status/999567962406293504?ref_src=twsrc%5Etfw »>24 mai 2018</a></blockquote>

https://platform.twitter.com/widgets.js</center>

Les policiers ont immédiatement appliqué le principe de précaution et suivi le protocole d’évacuation.

Les autorités tentent de banaliser la menace sur les écoles chrétiennes

La police a aussitôt jugé bon de signaler qu’elle reçoit régulièrement des appels fantaisistes de ce genre, en fin d’année scolaire.

181bc4f9b3

La Direction départementale de la sécurité publique a établi un périmètre de sécurité et une équipe cynophile spécialisée dans la recherche d’explosifs a été dépêchée.

La police a finalement annoncé la « levée de doute » effectuée par les services de déminage en début d’après-midi, engendrant la réintégration progressive des élèves dans l’établissement.

 

Publicités

Laissez un commentaire (il sera "modéré)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.