Législative partielle dans le Doubs, un scrutin à hauts risques pour le PS

Le Parti socialiste pourrait même être éliminé dès le premier tour

Les électeurs du Doubs vont élire dimanche le député qui succédera à Pierre Moscovici.

Charles Demouge, candidat UMP
Charles Demouge, UMP

L’ancien ministre de l’Économie avait senti le souffle du boulet en 2012 en ne rassemblant plus que 20% des suffrages, son score le plus faible depuis qu’il sollicitait la confiance de cette circonscription sinistrée.

Moscovici a donc préféré abandonner son siège pour faire carrière comme commissaire européen.

La majorité et l’UMP se battent pour figurer face au second tour face au FN.

À l’heure actuelle, seule l’eurodéputée du Front national, Sophie Montel, est assurée de se qualifier. Cette dernière a obtenu 36% des voix aux élections européennes. Etant donné le faible taux de participation attendu, il ne devrait y avoir qu’un seul autre candidat au second tour, faut obtenir 12,5% des suffrages des inscrits pour se maintenir. La gauche n’écarte pas l’idée de ce scénario catastrophe.
VOIR et ENTENDRE l’humiliant accueil réservé au premier ministre Manuel Valls en campagne pour le candidat du pouvoir dans le Doubs:

Le politologue, président de CAP (conseil, analyses et perspectives) et professeur à Sciences-Po, Stéphane Rozès a analysé la situation pour BFM Story.

Publicités

Laissez un commentaire (il sera "modéré)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s