Le regain de popularité de François Hollande: un feu de paille ?

Le professionnalisme des forces de l’ordre booste la cote du président Hollande

blog -monde de merde-bis-AurelLes éléments de langage proposés par l’Elysée à la presse ont fait mouche

Attribué au président de la République par les media militants après les attentats de djihadistes de France à Paris, le « sans-faute » doit beaucoup aux forces de police (Raid et GIGN) dont le professionnalisme n’est pas salué comme il se devrait par les thuriféraires du pouvoir. Comment leur rendre justice en effet sans dépouiller Hollande de sa peau d’âne ?

Le malaise vient aussi d’un rebond opéré sur un drame que ses services de renseignement n’ont pas su prévenir, en dépit des annonces à répétition de complots déjoués et du fait de négligences, puisque l’un des islamistes tueurs, Chérif Kouachi, sous contrôle judiciaire, avait interdiction de quitter le territoire français quand il s’est rendu au Yemen et avait bénéficié d’un non-lieu en 2013. Son aîné, Saïd Kouachi, était fiché aux Etats-Unis et interdit d’entrée sur le territoire américain après s’être entraîné au Yemen…

La cote de popularité de François Hollande bondit de 21 points -à chaud- dans la dernière enquête d’opinion Ifop-Fiducial.

blog -cote de popularite de Hollande bondit suite aux attentats djihadistes-Ifop-17jan2015
Plus dure sera la rechute

Ce regain de satisfaction vient d’abord saluer le travail du Raid et du GIGN, actifs et efficaces dans l’ombre, tandis que les politiciens occupaient le devant de la scène par des apparitions incessantes et redondantes. Ce détournement d’attention par les trois principaux leurres, Hollande, Cazeneuve et Valls, était probablement souhaitable, afin de faciliter la tâche des brigades anti-terroristes, mais la récupération qui est faite du travail de fond réel risque de ne pas s’inscrire dans la durée.
blog -sondage popularite de Hollande suite attentas--Ifop-Fiducial pour Match« Bond historique », selon 20minutes, « dépassant François Mitterrand qui avait bondi de 19 points entre janvier et mars 1991, lors de la guerre du Golfe« , s’esbaudissent les flagorneurs de la presse. Au final, l’opération Daguet fera dix morts et 33 autres militaires blessés. Le compte des morts de l’opération Serval au Mali est aussi lourd -en 18 mois (mars 2013-octobre 2014), mais ni les sondés, ni 20minutes ne l’a gardé en mémoire. Quant à la maladie du président, elle n’était pas encore publique. En politique, la guerre serait donc une bonne affaire pour les sondages ? Plus sûre que l’inversion de la courbe du chômage…

Après la compassion, le retour des passions, mais aussi la remontée de la pression des réalités.

Publicités

Laissez un commentaire (il sera "modéré)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s