Devoir de mémoire: les caricatures sacrilèges anti-catho de Charlie hebdo

La revue jésuite Etudes publie des caricatures de Charlie Hebdo

Ils étaient 50 convives au dîner de Hollande, le 12 janvier 2015 à Paris

Les Jésuites interpellent les communautés religieuses. Sur son site Internet, la revue catholique a publié des caricatures de Charlie Hebdo visant l’Eglise catholique. Cet hommage aux victimes des assassinats commis par des islamistes de France est certes un geste de solidarité mais aussi de désolidarisation aux ripostes sanglantes de fanatiques musulmans.

C’est surtout un appel à « ne pas céder à la peur. » Il est toutefois permis de s’interroger sur la responsabilité des communautés, notamment l’Eglise catholique, qui font le dos rond à l’instar des démocraties occidentales. Les croyants et les républicains qui ripostent par de beaux sentiments, comme la compassion et le pardon, font-ils fausse route en ne chassant pas le mal qui gangrène leurs sociétés? Les musulmans eux-mêmes, lorsqu’ils clament que les islamistes ne sont pas des leurs et ne respectent pas le Coran, en font-ils assez pour éradiquer ce qu’ils dénoncent. Que l’hypocrisie soit générale ne justifie pas qu’elle perdure et que des innocents paient de leurs vies la passivité béate des acteurs religieux et laïcs de cette « société plurielle ». Rire de tout et pardonner tout tuent.

Les rappels jésuites. 

La sélection des Jésuites

Sur les quatre Unes de Charlie hebdo reproduites sur le site web d’Etudes, on peut voir le pape Benoît XVI dans les bras d’un garde suisse, avec la mention « Enfin libre », ou encore le pape François accoutré d’un slip rose à plumes, au carnaval de Rio, accompagné de ces mots : « Prêt à tout pour racoler des clients », en référence aux Journées mondiales de la Jeunesse qu’il a présidées en 2013 au Brésil.
Les obsessions des libertaires de Charlie hebdo en amusent certains. Quoiqu’explicites et insultantes, elles sont qualifiées d’irrévérencieuses, comme la presse militante et agressive s’auto-proclame impertinente. D’autres s’interrogent sur le pouvoir explosif de ces dessins qui ne respectent rien, ni personne et font des morts, à l’instar de kalachnikov de terroristes, lesquelles ont rassemblé une cinquantaine de chefs d’Etat du monde entier, un sur quatre…

Quand défaille la force de se faire respecter…

Attaque « frontale » des libertaires laïcs

« Nous avons fait le choix de mettre en ligne quelques caricatures de Charlie Hebdo qui se rapportent au catholicisme. C’est un signe de force que de pouvoir rire de certains traits de l’institution à laquelle nous appartenons, car c’est une manière de dire que ce à quoi nous sommes attachés est au-delà des formes toujours transitoires et imparfaites » écrit la rédaction, fuyant ses responsabilités de guide. « L’humour dans la foi est un bon antidote au fanatisme et à un esprit de sérieux ayant tendance à tout prendre au pied de la lettre ».

Le commentaire de la revue s’est égaré.

L'idéologie rend fou
Le monde à l’envers selon Charlie hebdo: égarement intellectuel ?

C’est l’ambiguïté des Jésuites de montrer l’innommable pour ensuite manquer à son devoir de respect de la personne humaine dans ce qu’elle a de sacré.

Advertisements

Laissez un commentaire (il sera "modéré)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s