St-Nazaire: la Corée du Sud apporte une nouvelle commande aux Chantiers de l’Atlantique

Un paquebot de Royal Caribbean Cruises sera construit par STX France
La relance des anciens Chantiers de Saint-Nazaire vient de l’étranger
Un quatrième paquebot géant fournira du travail à Saint-Nazaire. 
L’armateur américain Royal Caribbean Cruises a annoncé vendredi un accord avec STX pour un quatrième exemplaire de la classe des « Oasis », bateau de croisière qui faisait partie du contrat signé fin 2012.  « Nous sommes ravis d’annoncer la commande de ce quatrième navire, alors que le chantier sur un troisième est en cours. Cette annonce est aussi un hommage aux hommes et femmes de STX France qui ont travaillé si dur et en coopération sur Oasis III« , déclare Richard D. Fain, le patron de l’armateur américain dans un communiqué. 
 
Cette commande est une option passée en 2012 par l’armateur américain
Paquebot du type Oasis sortant 
de cale sèche à Turku en Finlande
Ce nouvel « Oasis » représente une commande d’un milliard d’euros et générera environ dix millions d’heures de travail pour les ex-chantiers de l’Atlantique. Il devrait consommer 20% d’énergie en moins que ses deux prédécesseurs, construits aux chantiers finlandais de STX en 2009 et 2010, qui « figuraient déjà parmi les bateaux les plus efficaces au monde » en la matière, souligne Royal Caribbean Cruises. Il sera de taille similaire à celle de l’Oasis III, long de 361 mètres, qui devra pour sa part être livré en 2016
 
Carnet de commandes plein

Après plusieurs années d’arrêt des activités, la commande signée en 2012 était « historique ».  C’était le plus grand paquebot du monde de classe Oasis qui comprte pour l’instant deux paquebots : 

Chantiers navals de réparation,
à Marseille

Oasis of the Seas (2009) qui pourrait être accueilli en arrêt technique de réparation navale à Marseille après remise en service de la plus grande cale sèche de Méditerranée, et Allure of the Seas, construit en 2010 au chantier naval de Turku en Finlande (STX Europe, ex-Aker Yards). 

« Nous sommes très heureux que Royal Caribbean ait accepté de continuer l’aventure avec un quatrième navire Oasis. C’est le signe d’une vraie confiance à l’égard de STX France, dans sa capacité à construire desnavires de croisière parmi les plus performants dans le monde« , a déclaré Laurent Castaing, le patron de STX France, dans un communiqué.  « Nous sommes impatients de faire progresser l’efficacité de notre processus de construction de navires, afin de livrer les bateaux les plus innovants, et satisfaire les attentes des vacanciers qui ont choisi Royal Caribbean. » 
 
STX emploie 2.400 personnes à Saint-Nazaire. 
La société affiche un carnet de commandes plein : elle doit livrer en 2014 et 2015deux porte-hélicoptères à la Marine …russe, puis le paquebot de Royal Caribbean et un ferry pour Brittany Ferries en 2016, et un paquebot pour l’armateur italo-suisse MSC en 2017. La livraison du quatrième Oasis est annoncée pour 2018.
Sous réserve qu’elle règle ses problèmes de gestion financière et de gouvernancela Société nationale Corse Méditerranée (SNCM) pourrait venir étoffer les commandes de STX France de deux navires et deux autres en option.
 
STX Europe (anciennement Aker Yards), est un constructeur naval européen de paquebots et ferries en Finlande et en France. C’est uneholding dont le siège est situé en Norvège qui fait partie de STX Offshore & Shipbuilding du  sud-coréen STX Corporation, qui fait donc ses affaires dans la construction navale, mais aussi les énergies fossiles (pétrole) et renouvelables, ainsi que le commerce international notamment dans les minerais.
Le groupe coréen est l’actionnaire majoritaire des Chantiers de l’Atlantique à Saint-Nazaire et de Leroux Naval à Lorient.
STX Europe est sud-Coréen à 66,66 % et français (FSI) à seulement 33,34 %.
Le fonds stratégique d’investissement (FSI) est un fonds créé par l’État français le 19 décembre 2008 et qui est parfois assimilé à un fonds souverain. Il a intégré à BPI France en juillet 2013.
 
Or, le 13 mars 2013, le sud-coréen STX annonce son intention de vendre les chantiers STX Europe (donc Saint-Nazaire, Lorient et Turku) au mois de juin 2014.Le créancier principal du groupe STX, la Korea Development Bank (KDB) a émis des réserves sur la valeur de STX Europe, alors que le président du groupe et fondateur de l’empire STX, Kang Duk-soo, s’est retiré de la direction du groupe. A la suite de quoiles créanciers ont porté plainte contre lui pour abus de confiance. Avec sa démission, les créanciers ont accordé un financement supplémentaire de 1.800 milliards de wons le 19 février 2013.
Montebourg se préparerait à une nouvelle occasion de fustiger les patrons, avec véhémence.
Publicités

Laissez un commentaire (il sera "modéré)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s